Actualités

Partager sur :

Mais que deviennent t-ils ? Rabih Haddad nous retrace son parcours ainsi que son rôle en tant que responsable pôle international de l'Epita

13 novembre 2022 Portrait d'alumni
Vue 814 fois

Rabih Haddad vous avez été le directeur du pôle international de l’Epita pendant 10 années et y avez travaillé depuis ses débuts. Vous l’avez vu grandir et évoluer pour maintenant proposer différents cursus informatiques reconnues de manière Européenne.  

Comment votre chemin professionnel vous a mené jusqu’à l’Epita ?

 

Rabih Haddad : Après une formation diplômante d’ingénieur en spécialité génie électrique obtenu en 2002 à l’Université de Balamand au Liban, j’ai poursuivi mes études en France avec un master en Management des Systèmes d’Informations à l’EPITA (2011). A la fin de mes études à l’EPITA j’ai intégré l’entreprise Integration-IMC afin de devenir chef de projet.

 

En 2012, je suis nommé directeur adjoint des relations internationales de l’EPITA puis directeur des programmes internationaux en 2016. J’ai en même temps décidé de poursuivre mes études et ai obtenu en 2021 un doctorat en informatique à l’Université de Reims en Champagne-Ardenne.

 

Après 10 ans à l’EPITA, j’ai décidé de rejoindre Paris School of Business en octobre 2022 en tant que doyen des relations internationales.

 

La section internationale de l’Epita est souvent méconnue des Alumni, pouvez-vous nous présenter en quelques lignes les différents challenges que vous avez accompli durant ces 10 dernières années ?

 

Rabih Haddad : Mes principales mission durant ces 10 dernières années ont été les suivantes :

 

  • Créer, diriger et développer 5 programmes de masters internationaux et 1 programme de Bachelor de grade licence totalisant un nombre de 1000 étudiants de 40 nationalités différentes

  • Mettre en place un système d'admission et un outil de CRM afin d’assurer la gestion des différentes promotions mais aussi la gestion des candidatures des étudiants internationaux.
  • Créer un centre de FLE (Français Langue Etrangère) « Bienvenue en France »  labellisé 3 étoiles, afin d’aider les internationaux rejoignant l’EPITA a apprendre le français.

  • Développer et adapter le concept de campus offshore et délocalisation des programmes de master et des cycles préparatoires. Mais aussi de développer un réseau de partenariat académique à l'international pour la mobilité des étudiants.

  • Et beaucoup d’autres choses…

 

Vous avez quitté la direction du pôle international début septembre pour rejoindre une autre école en tant que Doyen du pôle international. Une page se tourne dans votre carrière, quels sont les moments forts que vous retenez de l’Epita ?

 

Rabih Haddad : Les moments les plus fort et inoubliables que je retiens sont les 10 cérémonies de remise des diplômes où j'ai prononcé les noms des 1000 nouveau diplômés internationaux de l’EPITA.

 

Stéphanie Châtelet vous remplace à votre poste depuis votre départ. Quelle est la ligne directrice de l’évolution du pôle international que vous avez convenu avec elle avant votre départ ?

 

Rabih Haddad : Nous avons convenu ensemble que l'objectif des 3 prochaines années serait de stabiliser les programmes récemment créés et de continuer à diversifier la présence d'étudiants internationaux sur le campus.

Nous vous souhaitons bon courage pour votre nouveau poste et vous remercions pour cette interview.




3
J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.